Vous utilisez une version d'Internet Explorer qui n'est pas supportée ...
Notre site nécessite l'utilisation d'une version plus récente (à partir de IE 10) ;-)

Veuillez utiliser Safari plutôt que Chrome sur Mac OS X ...
Le module 'inscription' nécessite l'utilisation du navigateur Safari ;-)

prev next
. / .

Jun

23

Les chiffres fous du Namuraid

écrit par marc le 23/06/2015 (source : http://www.lavenir.net)

 
    Course à pied scindéeen deux, VTT mais aussi kayak pour un triathlon très spécial.
    Course à pied scindée en deux, VTT mais aussi kayak pour un triathlon très spécial.

    Pour cette huitième édition du Namuraid, les organisateurs ont mis le paquet. Départ le 5 juillet sur l’Esplanade, changement de parcours et 750 équipes inscrites...

    La huitième édition du Namuraid aura lieu le premier week-end du mois de juillet. Pour le plus grand plaisir des raideurs, le nombre de participations a encore augmenté par rapport à l’année passée, une aubaine pour la Ville de Namur. «Lors de la première organisation, nous avions autorisé deux cents participants, soit cent équipes de deux personnes, au départ du club de voile de Wépion. Cette année, c’est mille cinq cents sportifs qui prendront le départ à l’esplanade de la citadelle, soit sept cent cinquante équipes », explique Paul Cammaerts, l’organisateur de cet événement.

    Modifications du parcours

    Un départ à l’esplanade, ça implique fatalement quelques modifications dans les différents parcours de ce triathlon extraordinaire. Après quatre kilomètres de course à pied autour de la citadelle, en passant par le Tienne des Biches et l’écluse de la Plante, les raideurs arriveront au domaine militaire, où les kayaks les attendront. Pour éviter les tricheries, les organisateurs ont opté pour le tour de l’Île Vas-t’y-Frotte, ce qui représentera également quatre kilomètres sur l’eau.

    La principale différence réside dans l’ajout de quelques kilomètres qui précéderont le vélo tout-terrain, pour rejoindre l’esplanade. Les joggeurs remonteront par le Tienne Hola et l’église de La Plante avant d’enfourcher leur vélo pour vingt-sept kilomètres à travers Malonne, Wépion avec, en apothéose, La Merveilleuse!

    «Les routes, chemins ou sentiers des différents parcours ont été choisis afin d’éviter les chevauchements et les redondances. Nous avons limité les inscriptions à 750 duos dans le but de tester les nouveaux parcours car les chemins empruntés ne sont pas toujours très larges. Nous progressons doucement dans le nombre des participations pour éviter que ça ne devienne désagréable pour les concurrents», termine Paul Cammaerts qui peut compter sur le soutien de la Ville et de l’échevin des sports, Baudouin Sohier, très fier du chemin parcouru par ces «petits jeunes», qui ont osé se lancer dans ce triathlon… différent.